Organiser sa veille sociale

La veille sociale, ça ne s’improvise pas !

 

Effectuer une veille sociale régulière est essentiel dans le métier la paye. Toutefois, elle ne peut se limiter à rechercher et recevoir des informations. Une veille sociale pour être efficace et pertinente doit être organisée.

 

Pour cela, je vous propose une veille en 4 étapes :

 

Etape n°1 : organiser sa veille.

Dans un premier temps, un responsable de la veille devra être désigné. Il peut être cependant intéressant de ne pas être seul afin de pouvoir échanger sur la portée d’un nouveau texte.

Il faudra également déterminer un créneau dédié à cette mission, afin de ne pas s’éparpiller et de pouvoir y consacrer le temps nécessaire.

Etape n°2 : sélectionner ses sources d’information

Revues, sites internet, réseaux sociaux, information gratuite, payante, formations, …les sources d’information sont multiples. Il faudra avant tout s’assurer de leur pertinence.

Les réseaux sociaux et la formation ont l’avantage de pouvoir confronter les points de vue, échanger les informations et les bonnes pratiques.

Etape n°3 : analyser et synthétiser.

Il est important d’analyser l’impact des nouveaux textes, d’étudier les modalités de mise en pratique et les difficultés qui pourraient être rencontrées.

Etape n°4 : restituer à son équipe.

L’information ainsi analysée et synthétisée doit être transmise aux collaborateurs. Il faut alors déterminer les modalités et la fréquence de cette restitution. L’idéal, à mon sens, étant de ne pas noyer les collaborateurs sous l’information et d’échanger ensemble, cela permet d’appréhender les difficultés de mise en pratique et de se mettre d’accord sur un discours.

 

Chacune de ces étapes est primordiale pour une veille de qualité et efficace.

Et ce qu’il en ressort et qui à mon sens est essentiel, c’est l’échange entre praticiens.

 

 

 

ut eget vel, suscipit justo tempus